Aller au contenu. | Aller à la navigation

Sections
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Production BIO Vinification Bio
Vin bio la Brillane Organic Wine La Brillane Vin bio la Brillane Vin bio facebook Vin bio Pinterest

animation-accueil-188.gif

vignification bio.jpg

Vinification Bio

Une intervention minimale à chaque étape.

Dans les vinifications, nous cherchons une intervention minimale à chaque étape.  Nous partons du principe que si nous avons des raisins sains et murs au départ, ils feront le travail en cave pour produire les vins.

Processus de vinification biologique

Les raisins sont égrappés, encuvés par gravité et nous n’ajoutons pas de levures industrielles.

Les vinifications traditionnelles (pigeages et remontages quotidiens) sont faites dans des cuves en ciments et dans des foudres de chêne d’une contenance de 30 et 40 hl.

Nous sommes convaincus que la réussite d’un vin se fait dans les premiers 9 mois de l’année et pas après l’arrivée des raisins en cave. Si nous parvenons à produire des raisins sains nous pensons que le vin suivra naturellement.

Les macérations sont relativement courtes et durent de deux à quatre semaines. Nous essayons de faire des vins agréables jeunes mais avec suffisamment de corps pour se bonifier avec le temps. Après les fermentations malolactiques, nous laissons les vins dans les foudres de chêne ou dans les cuves en ciment jusqu’à leur mise en bouteille : au printemps pour le B et 18 mois plus tard pour La Brillane et Flora.

Utilisation minimales des sulfites

On nous demande souvent si nous utilisons des sulfites dans les vins. La réponse est "oui" : nous exportons 35 % de la production au Japon, aux Etats Unis et partout en Europe. Les vins ont besoin d’un minimum de protection pour bien voyager et c’est le SO2 qui donne cette protection.  Mais comme toujours, il s’agit d’une question de proportion. Nous utilisons le strict minimum de sulfites nécessaires pour la bonne stabilité de nos vins pour être dégustés pendant de nombreuses années en toute sécurité. Nous sommes environ à 30% des limites autorisées.

Tant que le raisin est sain, aucun sulfitage n’est effectué avant la fin des fermentations malolactiques. Avant la mise en bouteille, un ajustement est réalisé afin de garantir la préservation des vins.

 

Actions sur le document

Mentions légales

Réalisation graphique Stéphane Noël

Réalisation technique, hébergement et référencement OptraGroup SAS - www.optragroup.fr